Il est temps de se demander si

CEUX QUI CREE LA RICHESSE

n'ont aucun droit

aux bienfaits et aux splendeurs qu'elle procure 

 

Dans le cadre de mes études, j'ai été visiter le familistère

(Palais social) créé par Jean-baptiste Godin. (de1859 à 1884)

sur le modèle du Phalanstère de Jacques Fourier.

Godin

C'était une cité de 2000 habitants, qui proposait

aux ouvriers des usines des poêles en fonte Godin

un ensemble en autogestion dans lequel hygiène,

participation sociale et valeurs éducatives faisaient bon ménage

Ce régime associatif et coopératif du capital et du travail

perdurera jusqu'en 1968.

bâtiment Guise

Tout autour, des appartement sont reconstitués

ou bien sont utilisé pour raconter l'histoire des poëles Godin

et de ses conccurents, modèles, publicités etc.

de la vie des ouvriers à cette époque,

de l'éducation des enfants, 

et de l'ESS de par les utopies créés dans le monde

 lieux, idéologies, économies sur écran tactiles.

utopie France

parfait imparfait

 

L'industrie textile (filature de laines et de cotons)

se développe à Guise au 19ème siècle (1810),

bobines familistère

et une partie des femmes du Familistère trouve un emploi

dans la grande filature CAU installée rue Robbé en 1878.

familistère

 

Piscine et buanderie en bois pour les ouvriers, superbe !

piscine familistère

 

Théâtre où M. Godin enseignait à ses salariés 

les bienfaits de la coopération.

théâtre Familistère

 

Nous c'était par M. Djamel DIDI,

une conférence sur l'économie soliale et solidaire. 

C'est un superbe théâtre à l'italienne en bois

joli, mais rien ne vaut notre confort d'aujourd'hui !

théâtre Guise

 

Il y avait également une bibliothèque

et une école mixe et obligatoire pour les enfants

jusqu'à 14 ans. (le travail des enfants

à cette époque était à partir de 10 ans)

 

Et pour vinir la visite, j'ai beaucoup aimé leurs affiches :

affichage musée

Des appartements sont toujours habités

et d'autres sont en rénovation pour en faire un hôtel.

l'école et l'usine sont toujours en activité.