Le démontage de l'exposition des Ville-Laines, "Les 5 éléments"

Les ville-laines sont 5 tricoteuses terroristes canadiennes, 

qui s’opposent à la grisaille de la ville en la recouvrant de laine.

Issues d’un mouvement international que l’on nomme le « yarnbombing »,

soit le graffiti-tricot.

Capsule Léopold z - Les Ville-Laines - Tout le monde s'en fout!

Elles utilisent la fibre comme médium artistique

et s’en servent  pour faire sourire un passant. 

La démarche des Ville-Laines prône le retour au fait main

comme antidote à la société de surconsommation.

Le graffiti-tricot s’approprie l’espace public,

non pas en le détériorant mais en l’embellissant.

Recouverts de textiles, les lampadaires, parcomètres,

arbres et autres objets du paysage urbain s’harmonisent et s’humanisent,

transformant ainsi notre rapport au monde.

Depuis leur formation en 2011, les Ville-Laines ont participé à de nombreux

événements culturels.

Au-delà d’un questionnement esthétique et ludique,

elles utilisent la puissance de l’imagerie féminine

et la douceur de la fibre afin d’attirer l’attention

sur des enjeux sociaux à travers des installations d’art public,

des performances et autres actions.

tricot ville