La mercerie à  Epernay détient une machine à coudre alors

qu'elle n'en ai pas la propriètaire, attention si cette machine est donnée

ou est mise en vente, et que vous l'achetez, vous deviendriez receleur.

 

Je suis pour les petits commerçants, mais les commerçants honnêtes !!!

 

L'année dernière, en décembre 2015 une machine à coudre

de marque Singer à été déposé dans ce magasin pour avoir un devis 

sur le montant de la réparation. Fin décembre, janvier rien.

Une autre machine à coudre(Altic) prétée est elle tombée en panne

et à donc rejoint la première machine. La commerçante n'a pas fait

de deuxième prise en charge et l'a indiqué sur l'original.

En mars la cliente se rend encore une fois au magasin

pour signaler qu'elle va reprendre sa machine car aucune des machines

ne sont réparées. 

prise en charge original

 La commerçante lui arrache l'original et indique

"20€ prix du devis ou elle la laisse, Réparation 50€" ???

prise en charge

Alors qu'elle y retourne accompagnée, la commerçante rend la machine Altic

et fait signer "Machine à coudre de marque Altic reprise par Mme ..."

La demande de voir le duplicata marqué du prix du devis reste sans réponse.

Sur ce duplicata on ne retrouve plus du tout les mêmes écritures :

On peut voir "Devis accepté par la cliente ok" ??? des croix ?

Un montant de 71€ ? Et l'achat d'une aiguille, d'une canette, d'un boîtier ???

Pour une couturière de 80 ans qui en a à revendre et une machine de plus de 50 ans !!!

Et l'ajout " Pouvez-vous me donner des aiguilles à la place pour le même prix "

Qu'est-ce que cela veut-il dire ??? A la place de quoi, de quel prix ???

Et la flèche indiquant que la cliente a donné son accord, alors que c'est 

bien la signature de la cliente mais lors du dépot de la machine ???

 

La cliente n'arrivant pas à se faire entendre à contacter UFC que choisir

et la commerçante leur a envoyé une facture que la cliente n'a jamais vu ?

Facture singer

 

2h30 de main d'oeuvre, échange de pièce, quelle pièce prend autant

de temps de réparation sur une machine à coudre.

 

La cliente a 80 ans et et la machine plus de 50 ans, elle n'a pas l'intention

de réparer une machine à ce prix d'autant plus qu'il y a des machines neuves

à 90€ ! La seule façon de se faire entendre c'est de porter plainte,

donc des déplacements, un coût, de la fatigue et pour une vieille machine,

ce n'est pas raisonnable. Cette machine a cousu des vêtements

pour ses enfants, petits enfants, arrières petits enfants et les amis.

Cette dame ne comprend pas qu'elle ne peut rien faire et que la commerçante

garde sa machine, qu'elle ne puisse que porter plainte, ce qui entraine 

d'autres soucis.