Comment les vignerons français ont sauvé leurs trésors des nazis.

guerre vin

Durant la deuxième guerre mondiale entre 1940 et 1944,

les nazis ont prélevé un butin colossal dans les pays occupés.

Le vignoble français a été littéralement pillé, mais de nombreux vignerons

ont rivalisé d'ingéniosité pour sauver une partie des plus grandes

bouteilles de vins de France et donc en Champagne.

On y parle de Laurent Perrier, Moët et Chandon, Pol Roger 

Taittinger, de Robert- Jean de Vogüé et même de Maurice Chevalier etc.

Par Don et Petie KLADSTRUP


Edité chez PERRIN